L´atelier de Marvejols

   Une seule ville en Lozère eût peut être le privilège de battre des monnaies royales, Marvejols.

   "En fevrier 1418, des lettres patentes créent cet atelier monétaire. Le 6 février 1418, les généreaux maîtres décident que sur les monnaies d´or et d´argent émises par cet atelier, on mettra des deux côtés ++ entre les deux premiers mots de la légende. Au 28 mars 1430, il n´est plus question de la monnaie de Marvejols." Histoire du Languedoc, t. VII, p. 430, note de F. de Saulcy (1880), sur les ateliers monétaires royaux qui ont fonctionné dans le Languedoc.

   "Charles VI, voulant dédommager le Gévaudan et les pays voisins des pertes et des oppressions qu´ils avaient subies pendant la guerre, et aussi parce que "ces pays avoient grant quantité de matière d´or et d´argent pour faire monnoye", institua un hôtel des monnaies à Marvejols. D´après le compte du domaine de la sénéchaussée de Beaucaire, on avait découvert de nouvelles mines d´argent en Gévaudan, dans la juridiction d´Ispagnac, auprès des château de Montmirat et de La Vaissière ; du 22 septembre 1390, date de la mise en exploitation, au 15 juillet 1394, on en avait tiré cinq à six cents quintaux d´argent non affiné et neuf marcs une once d´argent pur ou affiné. Ces mines, ainsi que celles de Vallongue, d´Ispagnac, de la Combe (Cocurès), de Quintignac (Lachamp), etc..., devaient contribuer à approvisionner l´hôtel des monnaies de Marvejols" A. Grimaud et M. Balmelle, précis d´histoire du Gévaudan, p. 230.

   D´après L. Denisy, Notice historique de Marvejols, dans le Bulletin de la société d´Agriculture, Industrie, science et Arts du département de la Lozère, 1873, p: 274 :"L´hôtel des monnaies de Marvejols aurait été établi en 1384, mais aucune preuve n´est donnée à l´appui de cette affirmation. La chronique locale, raconte qu´un des ouvriers employés à la fabrication ayant été surpris emportant de l´hôtel cinq pièces d´argent, fut pendu aux fourches patibulaires du plateau de Lachamp, au nord de la ville".

   D´après L. Ciani, les monnaies Royales Francaises de Hugues Capet à Louis XVI, Paris 1926, p. 101 "++ (superposés) ou croix de Lorraine entre les deux premiers mots des légendes : Marvejols (depuis 1418)".

   Il n´y a pas eu à ce jour de monnaies retrouvées de Marvejols. Il existe des monnaies avec ++ superposés entre les deux premiers mots, mais elles ont aussi la base des T tridentée, les O ou les P pointés, ce sont des monnaies de Sainte Menehoul ou de Châlons sur Marne.

  



02/03/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres