Pourquoi les billets de confiance ?

   Dès le début de la révolution, le peuple Francais, par crainte de l´avenir, thésaurisa les monnaies. Pour remédier à la disparition des monnaies, des assignats furent mis en circulation. Leur importance en valeur (200, 300 livres), rendait leur utilisation peu commode.

   Ainsi, en 1790, des municipalités émirent des bons locaux, destiné à remplacer le manque de petit numèraire. Des particuliers aussi firent imprimer ces petits bons, mais dans un but spéculatif. Lorsqu´une municipalité émettait des billets, elle devait avoir le change égal en assignats pour un éventuel remboursement.

   Ces billets, émis sans contrôle, circulaient sur tout le territoire francais. En quelques mois, la France fut envahie d´une masse de petits billets, tous différents, au nom de communes éloignées ou inconnues, ne présentant aucune garantie d´authenticité et de remboursement. L´Assemblée décréta la fabrication de plusieurs millions d´assignats de petites valeurs, mais la fabrication fut longue et la distribution tardive. La diffusion de ces billets a permis le retrait et l´interdiction des billets de confiance.

   Chaque administration départementale prit ses dispositions pour le remboursement des billets circulant sur son territoire. Les billets étaient regroupés, puis envoyés à leur caisse d´origine pour le remboursement, qui prit fin le 1er octobre 1793.

   En Lozère, 25 communes ont émis des billets de différenytes valeurs, pour une somme totale de 155 500 livres.

 



04/03/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres